Front social, les enseignants en ordre dispersé

  • Source: : Seneweb.com | Le 23 février, 2018 à 17:02:53 | Lu 3315 fois | 25 Commentaires
content_image

Front social, les enseignants en ordre dispersé

Un collectif d'enseignants s'engage dans une entreprise de sauvetage de l'école menacée par une grève dont l'issue ne peut être que le sacrifice des élèves. Son porte-parole, Louis Ibrahima Mango, ancien secrétaire général du Cusems, interpelle les syndicats et les enseignants sur la réalité de cette grève, sa durée ainsi que le comportement de ses collègues qui, en temps de grève, "traversent la rue pour dispenser des cours dans le privé".


Auteur: Seneweb news - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (13)


Anonyme En Février, 2018 (17:02 PM) 0 FansN°: 1
Louis mango tu n’es qu’un traître
Anonyme En Février, 2018 (17:20 PM) 0 FansN°: 2
voila senegal
Menj En Février, 2018 (17:35 PM) 0 FansN°: 3
mango est un militant de l APR
Anonyme En Février, 2018 (17:37 PM) 0 FansN°: 4
Il a raison. Que ceux qui font grève sans aller dispenser des cours dans le privé lèvent la main.
Enseignant En Février, 2018 (17:54 PM) 0 FansN°: 5
Les enseignants ont le droit de faire de leurs heures libres ce qu'ils veulent. Les cours privés qu'ils dispensent dans les écoles ou à domicile n'ont aucun lien avec la grève. Vous pouvez vous désolidariser de leur grève, c'est votre choix, mais sans verser dans l'amalgame et la désinformation. Soyez honnête, M. Mango. Allez avec votre collectif et faites vos cours. Personne ne vous en fera le moindre reproche. Vous n'êtes pas plus conscient que ceux qui observent les plans d'action. Nous avons nos enfants, nos neveux et autres parents dans le système public, en classe d'examen ou non. Donc ce n'est pas de gaieté de coeur que nous allons en grève. Mais c'est une question de dignité. Et je crois que vous aussi aurez cette dignité, pour chaque acquis, si minime soit-il, fruit de cette grève, de nous remercier, en privé ou en public, nous qui nous sommes sacrifiés et qui tenons, pour le profit de tous, y compris de ceux qui lâchent.

Salut.
Reply_author En Février, 2018 (19:55 PM) 0 FansN°: 1
tu es passé à côté de la planque. ou du moins tu ignorés complément le statut de fonctionnaire. un fonctionnaire n'a pas le droit d'exercer une activité parallèle ou commerciale.
Reply_author En Février, 2018 (20:00 PM) 0 FansN°: 1
quelle honte des enseignants qui ne savent pas la statut de fonctionnaire, du n'importe quoi
Reply_author En Février, 2018 (00:05 AM) 0 FansN°: 2
je ne crois pas qu'il y ait un fonctionnaire qui ignore cette disposition légale, mais l'honnêteté veut qu'on ne fasse pas d'amalgame entre la grève et les activités privées. elles n'ont aucun lien. je maintiens que l'enseignant fait de ses heures libres ce qu'il veut. si l'on veut invoquer cette loi, pourquoi ne pas mentionner les autres fonctionnaires qui s'adonnent à des activités privées lucratives ? et puis cette loi, même non abrogée, devient aujourd'hui obsolète. les conditions des fonctionnaires de cette époque sont très loin de celles d'aujourd'hui. evidemment je comprends cette mauvaise foi qui consiste à faire croire que si les enseignants font la grève, c'est parce qu'il y a le privé. d'abord tous les enseignants du public ne sont pas dans le privé, ensuite il y a même des zones où le privé est quasi inexistant et où la grève est très bien suivie.
Anonyme En Février, 2018 (18:02 PM) 0 FansN°: 6
c'est les enseignants de l'apr. l'hypocrisie sénégalaise en marche.
Anonyme En Février, 2018 (18:03 PM) 0 FansN°: 7
En tout cas sur un point il a raison. Ce sont les enseignants du public qui font du xaaar mattt dans le privée. C'est connu par tout le monde et je demande aux juristes si le fait d'être un fonctionnaire et de donner des cours dans le privée n'est pas interdit par la lloi.
Deug En Février, 2018 (18:49 PM) 0 FansN°: 1
demande d'abord à ces juristes s'ils ne font pas du xarmat.même les ministres font du xarmat.les enseignants ne se laisseront pas faire
Juriste En Février, 2018 (18:19 PM) 0 FansN°: 8
Réponse anonyme N°6

Loi 61-33 , article 9:"il est interdit, à tout fonctionnaire, d'exercer, à titre professionnel une activité privée lucrative de quelque nature que ce soit. Il peut être exceptionnellement dérogé à cette interdiction dans les conditions qui seront fixées par décret réglementant le cumul.

Tout fonctionnaire en activité, en détachement ou dans une position assimilée qui contrevient à l'interdiction visée à l'alinéa précédent, est passible de révocation, après consultation du conseil de discipline".

LA LOI EST CLAIRE MAIS NAKKK AU SENEGAL CHACUN FAIT CE QU'IL VEUT. MALHEUREUSEMENT.
Reply_author En Février, 2018 (19:18 PM) 0 FansN°: 1
dis moi si l'état du sénégal est en mesure d'assurer une éducation de qualité à tous les apprenants de ce pays. la réponse est sûrement non car il n'y aura pas assez de place pour tout le monde. donc le privé même s'il cherhe de l'argent, il vient au secours de l'état. dans ce cas qui veux tu qu'il utilise, des gens non qualifiés pour assurer l'éducation des fils de ce pays au moment où des professionnels on du temps libre. ce n'est pas logique. sache que la loi c'est la loi mais il y a la réalité. les décideurs ont leurs enfants dans le privé ils n'accepteront pas qu'ils soient enseignés par des gens non qualifiés.
Reply_author En Février, 2018 (19:18 PM) 0 FansN°: 2
dis moi si l'état du sénégal est en mesure d'assurer une éducation de qualité à tous les apprenants de ce pays. la réponse est sûrement non car il n'y aura pas assez de place pour tout le monde. donc le privé même s'il cherhe de l'argent, il vient au secours de l'état. dans ce cas qui veux tu qu'il utilise, des gens non qualifiés pour assurer l'éducation des fils de ce pays au moment où des professionnels on du temps libre. ce n'est pas logique. sache que la loi c'est la loi mais il y a la réalité. les décideurs ont leurs enfants dans le privé ils n'accepteront pas qu'ils soient enseignés par des gens non qualifiés.
Anonyme En Février, 2018 (18:31 PM) 0 FansN°: 9
Des enseignants syndicalistes en perte de vitesse qui passent tout leur temps à manipuler l'opinion sont des hors la loi. La loi est clair: on ne peut pas être dans le public et dispenser des cours dans le privé. C'est interdit par la loi.

Aussi, à 1 an des élections, ils sont manipulés par des politiciens qui sont hors du territoire ou des opposants qui cherchent à les rencontrer pour réchauffer le front social.

Deug En Février, 2018 (18:54 PM) 0 FansN°: 1
Anonyme En Février, 2018 (19:26 PM) 0 FansN°: 10
En usant et abusant de la greve Les enseignants int fsit banaliser cette puissante arme de lutte syndicate 2jours de greve du sudes en 1980 avanentsecoue le regime de Senghor .Aujourdhui cest un mois sans greve qui feraient lexception
Anonyme En Février, 2018 (21:35 PM) 0 FansN°: 11
C est juste un sabotage du système educatif qui est entrain d être exécuté. et ceci depuis le début de l année scolaire deux leçons de math par ci ou absence de professeurs par la et il y a même des professeurs qui viennent en classe et n enseignent rien durant les heures réservées a leurs matières.Maintenant on entend de plus en plus les élevés dire sounou prof yi denioye daw rek donc souniou dawee ou sont ils? peut etre dans le privé.

Anonyme En Février, 2018 (06:02 AM) 0 FansN°: 12
L’école n’intéresse pas le régime de Maky qui organise le sabotage de l’école publique sénégalaise. Maky et son clan n’ont pas leurs enfants dans le système éducatif sénégalais. Les enfants de Maky étudient chez Trump qui emmerde les africains. La grève arrange le régime Maky qui rit et applaudit sous cape; leurs enfants étudient à l’étranger pendant que nos pauvres et malheureux enfants trinquent au Djoloff. Après leurs enfants reviendront diriger les nôtres. Allez au prytanée militaire de Saint-louis, les enfants d'officiers ont des bonus points lors du concours d'entrée. Les enfants des pauvres sénégalais réussissent difficilement le concours pour cette raison. A quand la fin des privilèges accordés aux enfants d’officiers pour le concours d 'entrée au Prytanée?

A quand l’obligation pour nos autorités de mettre leurs enfants dans l’école publique?

Les politiciens de Benno sont gracieusement payés régulièrement.Les profs d’université et les enseignants du primaire et des collèges courent derrière 7 mois de salaire, soyons sérieux.

Anonyme En Février, 2018 (07:16 AM) 0 FansN°: 13
Et ils travaillent quand?

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com