Grève des syndicats d'enseignants : le mouvement reconduit ce mercredi

  • Source: : Sud Quotidien | Le 06 février, 2018 à 12:02:52 | Lu 4033 fois | 19 Commentaires
content_image

Grève des syndicats d'enseignants : le mouvement reconduit ce mercredi

Les syndicats d’enseignants vont reconduire demain, mercredi 7 février, leurs mouvements d’humeurs. Au menu : une grève totale, le boycott des compositions et une marche nationale à Thiès.
 
Grève totale à partir de mercredi, le boycott des compositions et une marche nationale à Thiès, jeudi prochain. Ce sont les syndicats d’enseignants les plus représentatifs qui déroulent ainsi leur nouveau plan d’action, pour exiger la même chose: le respect des accords. Réunis autour d’un Front unitaire syndical, le Saems, le Cusems, le Sels, le Sels/A, l’Uden et le Snelas/Fc, ont décidé d’observer un débrayage, jeudi 8 février, à partir de 9 heures, suivi de la grande marche à Thiès. Les syndicats les plus représentatifs maintiennent toujours le boycott des compositions, pour montrer à l’Etat leur détermination.
 
De leurs côtés, le Grand cadre des syndicats d’enseignants et l’Intersyndicale pour la défense de l’école et des enseignants (Idee) ont décliné encore un nouveau plan d’action. Les camarades de Gougna Niang et Waly Zoumarou ont prévu une grève totale de 48 heures les mercredi et jeudi prochains pour exiger, eux aussi, le respect des accords signés. L’augmentation des indemnités de logement et la fin des lenteurs administratives restent le point nodal de leurs revendications. Les syndicats d’enseignants veulent plus qu’une enveloppe de 12 milliards F Cfa proposés par l’Etat pour le régime indemnitaire qui, rapportée à la population concernée, sera une revalorisation d’au-delà de 10%.
 
Les syndicats et le gouvernement se sont donné rendez-vous le 19 avril prochain, pour maintenir le fil du dialogue. Ce qui irrite les parents d’élèves quant à la reprise à la normale des cours dans l’école publique sénégalaise. L’Union nationale des parents d’élèves et d’étudiants du Sénégal (Unapees) estime que les deux parties ont mis du temps pour faire le point sur l’état d’avancement des accords, car il s’agit plutôt de respect des accords signés et non de négociations.  «Après avoir entendu les deux parties, nous nous rendons compte que nous irons vers des difficultés car chacune d’elles semble se radicaliser. Et cela n’augure rien de bon pour l’apaisement du climat scolaire», précise le président Abdoulaye Fane.


Auteur: Ibrahima Balde - Sud Quotidien






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (13)


Anonyme En Février, 2018 (13:06 PM) 0 FansN°: 1
La lutte continue. Les hypocrites et les menteurs insulteront une fois de plus les enseignants. Lisez l’article de Mody niang sur dakarmatin.com et vous comprendrez toute la légitimité des revendications syndicales.
Reply_author En Février, 2018 (13:30 PM) 0 FansN°: 1
les syndicats ont le droit d'aller en grève mais l'etat à l'obligation de ne pas leur payer les jours de grève
Reply_author En Février, 2018 (21:54 PM) 0 FansN°: 2
l’union nationale des parents d’élèves et d’étudiants du sénégal (unapees) estime que les deux parties ont mis du temps pour faire le point sur l’état d’avancement des accords, car il s’agit plutôt de respect des accords signés et non de négociations.
qu'est-ce que le parents d'lèves attendent pour intervenir ,?
La Vérité En Février, 2018 (13:12 PM) 0 FansN°: 2
La lutte continue. Les hypocrites et les menteurs insulterons une fois de plus les enseignants. Lisez l’article de Mody niang sur dakarmatin.com et vous comprendrez toute la légalité et la légitimité des revendications syndicales. Mais, il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
Anonyme En Février, 2018 (13:16 PM) 0 FansN°: 3
Ça suffit,ca suffit il faut que les enseignants arrêtent de se jouer de l'avenir de nos enfants pour des sous.

Ils n'ont qu'a rembourser les bourses que ce même état leurs accorder pour subvenir a leurs dépenses le temps de finir les études qui fondent d'eux des enseignants d'aujourd'hui. :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown: 
Anonyme En Février, 2018 (13:21 PM) 0 FansN°: 4
LES NDRING SONT AU POUVOIR. ALLEZ AU FOUTA, LES TOUCOULEUR ET PEULH ONT DELAISSE LES TROUPEAUX POUR REMPLIR LES DIRECTIONS ET AUTRES AGENCES. RIEN N'EST PLUS MARANT DE LES VOIR DANS LEUR NOUVEAUX COSTUMES CRAVATES. THIEY ADOUNA. A LA PLACE DES KALA ET AUTRE PETIT THIAYA C'EST PLUTOT DES VRAIS COSTUMES ET DES COIFFURES QUI RENSEIGNENT BIEN DE LEUR NOUVEL ETAT. MACKY A REUSSI DANS CE DOMAINE. SUR LA RN2 (DAKAR LOUGA FOUTA), FAITES UN TOUR LE WEEK END ET VOUS RENDREZ BIEN COMPTE QUE LES BELLES VOITURES SONT A DESTINATION DU FOUTA AVEC DE VRAIS NDRING.
Anonyme En Février, 2018 (13:29 PM) 0 FansN°: 5
Papi les bourses c'étaient les impôts de nos parents. Nous ne demandons que notre argent. Nous aimons tous les sous, arrêtez gnepeu beugue khaliss.
Anonyme En Février, 2018 (13:38 PM) 0 FansN°: 6
Reply-author quoi de plus normal les ponctions sur salaire pour les jours de grève. Tous les enseignants-grévistes sont d’accord avec ça.
Anonyme Csf En Février, 2018 (14:10 PM) 0 FansN°: 7
Nous n'avons pas peur des ponctions, nous savons encaisser des coups
Soyons Logiques En Février, 2018 (14:35 PM) 0 FansN°: 8
quand on choisit d'intégrer un corps on choisit son traitement salarial.

on ne peut pas forcer l'Etat à changer ce qui était établi au moment de choisir les concours.

les enseignants doivent assumer leur choix et cesser de prendre nos enfants en otage.

l'Etat a satisfait la presque totalité des revendications des engagements de 2014. on n'a jamais vu une plateforme revendicative satisfaite à 100%, sinon ce serait l'anarchie si tous les syndicats s'inscrivent dans cette dynamique de vouloir satisfaire 100% des revendications.

heureusement que le gouvernement actuel est en train de redresser la qualité dans le système éducatif (recrutement d'enseignants de qualité, mise à l'écart de 900 tricheurs, dotation de manuels aux élèves, projet d'éradication des abris provisoires etc).

Soyons Plus Logiques En Février, 2018 (21:08 PM) 0 FansN°: 1
pauvre nullard! c'est l'idée même de traitement salarial réservé a un corps qui n'est pas logique.en fonction publique on doit traiter par hiérarchie par diplôme mais jamais par corps.et un traitement par corps comme ta logique devrait favoriser les enseignants qui sont plus utiles que les politiques que tu défends.
Anonyme En Février, 2018 (14:52 PM) 0 FansN°: 9
Il faut que vous vous preniez au sérieux si vous voulez que l'Etat vous prenne au sérieux. Pour commencer il faut en finir avec ces slogans a la con du genre " yeungou-yengeul" ; "tafff-teppiiii" etc. ; il faut aussi en finir avec ces mouvements de soutiens qui frisent le ridicule "réseau des enseignants aperistes " ou autres. C'est irresponsable!!!! Votre mérite, votre carrière, votre dignité..valent plus que ces hommes politiques pour qui le respect des engagements pris est comme se faire circoncire deux fois. Agissez ensemble et soyez ferme sur certains de vos points de revendications. Vous ne pouvez pas continuer à vous battre tous les ans pour les ans pour les mêmes revendications qui ont déjà fait l'objet de prise d'engagements jamais respectés. Quand le prince joue avec les règles de la république, vous n'avez aucune obligation de respect et d'obéissance envers lui. N'en déplaise à certains parents d'élèves malhonnêtes qui refusent d'indexer un État qui me vit et ne gouverne que par le mensonge.
Louga En Février, 2018 (14:56 PM) 0 FansN°: 10
ce que vous faites est anormal sacrifier les gosses pour quelle raison la plupart de vous ont chomé pendant longtemps l’éducation vous a arrangé et aujourd’hui vous sacrifier les jeunes nulard que vous êtes de faux enseignants déjà qui ont été formé pendant 6 mois seulement raison de plus les gosses ne savent rien vous êtes plus nul que les gosses greve rek et vous etes les premiers a remplir les banques donc il na faut pas aller pour percevoir
Anonyme En Février, 2018 (16:44 PM) 0 FansN°: 11
Louga ya gueuneu nullard yeup, koula raw dé.
Anonyme En Février, 2018 (22:31 PM) 0 FansN°: 12
Louga en plus d’être un nullard à un raisonnement très bête, comme tous ceux qui veulent défendre cet état irresponsable à tout prix.
Lebou En Février, 2018 (23:02 PM) 0 FansN°: 13
Alors louga sucedt ce que tu attends pour aller enseigner.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com