Rupture de médicaments : Le Code des marchés au banc des accusés

  • Source: : Seneweb.com | Le 06 avril, 2018 à 07:04:54 | Lu 3192 fois | 20 Commentaires
content_image

Rupture de médicaments : Le Code des marchés au banc des accusés

La directrice de la Pharmacie nationale d'approvisionnement (PNA), Dr Annette Seck, impute les ruptures de médicaments, devenues fréquentes ces derniers temps, au Code des marchés.

"Les obligations du Code des marchés poussent à faire les procédures un an avant et rien que les délais incompressibles de l'appel d'offres, c'est 296 jours, signale-t-elle dans un entretien avec Enquête. La livraison des produits, si ce n'est pas par avion, peut prendre 120 jours."

Ces explications ne convainquent pas le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr. Qui clame qu'aucune procédure ne peut justifier la rupture des médicaments. Appelant à une coordination entre les différents acteurs pour assurer une disponibilité permanente des médicaments.


Auteur: Seneweb news - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (17)


Anonyme En Avril, 2018 (08:16 AM) 0 FansN°: 1
Plan Sénégal englouti. .

L'émergence dans la pénurie...
Anonyme En Avril, 2018 (09:31 AM) 0 FansN°: 2
Que voulez vous? Du gré à gré? Ou des procédures bâclées?

Il faut juste prendre les dispositions tel que prévues par le code. Vous manquez d'anticipation c'est tout.

C'est par manque de professionnalisme et vos arguments le confirment!!  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
Passant En Avril, 2018 (09:53 AM) 0 FansN°: 3
Imputer des ruptures de médicaments au Code de Marchés publics relève sinon de l'irresponsabilité, du moins d'une incompétence notoire.

Cela dit, messieurs de Seneweb, ayez au moins l'intelligence d'informer vos lecteurs en rappelant le contexte de votre article et en donnant les noms des médicaments en rupture. Un minimum de professionnalisme ne vous ferait pas de mal !
Anonyme En Avril, 2018 (10:00 AM) 0 FansN°: 4
Les autorités contractantes averties n'ont aucun problème dans l'application du code. Vous êtes là pour mettre à notre disposition des médicaments à temps répondant à nos besoins.



Anonyme En Avril, 2018 (10:26 AM) 0 FansN°: 5
anticipation....ne me faites pas rire svp . On parle de medicaments là vous croyez que cest des biscuits ou quoi . les Appels d'offres ne sont pas choses facile et les procédures sont longues . 95% des medicaments sont importés de ce fait la pna est obligé d'attendre les livraisons qui peuvent prendre plusieurs mois de ce fait comment voulez vous qu'on anticipe. la PNA fait tout pour rendre les produits plus accessible financièrement comme géographiquement .
Anonyme En Avril, 2018 (10:33 AM) 0 FansN°: 6
Près des 95% des médicaments consommés par la population sénégalaise sont importés pour un total de 17 milliards de francs CFA en 2017, a relevé jeudi à Dakar la directrice de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (PNA), Annette Seck Ndiaye.



Selon Annette Seck Ndiaye, 47% de ce total sont destinés au portefeuille dédié aux programmes nationaux de santé, dont 1,5 milliard de francs CFA d’achats de médicaments pour les antirétroviraux, 260 millions pour les médicaments contre la tuberculose.



De même, 300 millions de francs CFA d’achats de médicaments sont destinés au diabète, la même somme pour les produits contraceptifs, entre autres, a-t-elle révélé.



La directrice de la PNA prenait part, à côté du ministre de la Santé et de l’Action sociale, à un déjeuner de presse avec les membres de l’association des journalistes en santé, population et développement (AJSPD), sur le thème "La réglementation du médicament et le secteur de la pharmacie au Sénégal".



D’après la Directrice de la Pharmacie nationale d’approvisionnement, de ’’gros efforts (sont) à faire pour la promotion de l’industrie pharmaceutique en incitant les investisseurs à s’intéresser beaucoup plus à ce secteur".



le ’’non-développement du secteur pharmaceutique local", qui fait que ce secteur se retrouve "très cloisonné", sans compter qu'à PNA



"Nous ne pouvons pas commander des médicaments tout azimut", a-t-elle indiqué, avant de signaler que les procédures pour un appel d’offres "peuvent prendre une année avant de passer les commandes de manière séquentielle avec un planning de livraison qui peut prendre 90 à 120 jours".



Aussi il est nécessaire de disposer d’informations sur ’’les besoins réels’’ de consommation dans les structures de santé, afin de "limiter les risques de pertes importantes", a ajouté la directrice de la PNA, selon qui de "gros efforts sont faits pour avoir des médicaments de qualité et accessible aux populations".



"L’efficacité de tout système de santé nécessite disponibilité et l’accessibilité financière des médicaments qui doivent être efficaces, de qualité et bien tolérés", a de son côté souligné le directeur de la Pharmacie et du Médicament Amadou Mactar Dièye.



Selon lui, l’atteinte de ces objectifs "passe d’abord et avant tout par l’existence d’un système performant d’enregistrement, d’importation, d’inspection, de pharmacovigilance avec une parfaite maîtrise de la chaîne d’approvisionnement".
Anonyme En Avril, 2018 (10:54 AM) 0 FansN°: 7
bande d'incompetents pourquoi il ya plus de actifed dans les pharmacie?
Anonyme En Avril, 2018 (11:09 AM) 0 FansN°: 8
Très cher .la PNA ne fait que des médicaments génériques. Actifed. .. ne concerne pas la PNA.
Deug  En Avril, 2018 (11:36 AM) 0 FansN°: 9
je remercie cette dame pour cette information juste et vraie , pour une fois nous avons une personne compétente qui met le doigt sur le mal . Aucun gouvernement de Senghor à Macky n'a voulu investir dans une petite firme pharmaceutique donc même un perfuseur on le commande à l'étranger , la politique de la perfusion éternelle . ... :taala_sylla:  :taala_sylla:  :sunugaal: 
Anonyme En Avril, 2018 (12:39 PM) 0 FansN°: 10
Quand il y a probleme faut chercher un bouc émissaire. faut que madame dise pourquoi elle dit la même chose lorsqu'il y a rupture. Elle même sait que ce n'est pas une question de procédure. Qu'est ce que fait pour anticiper tout ça. Dans quel sérieux pays au monde voyez vous une administration acheter comme elles veulent sans suivre une procédure clair. tor Bof tout cela montre un défaut de prévision  :nohope:  :question: 
Moussa En Avril, 2018 (13:00 PM) 0 FansN°: 11
Monsieur le DIOUF ESTHÉTIQUE SARR au lieu d’écouter vos Directeurs tu les attaques frontalement. Pour les rupture c'est comme ca dans tous les pays du monde. l’année dernière il y avait rupture de vaccin BCG pour les enfants. Les pédiatres francais demandaient a nos compatriotes de venir au SENEGAL pour faire vacciner leurs enfants. DIOUF ESTHETIQUE SARR arretes de faire de la ploitique politicienne et bosse stp. MACKY MO NIOU TOGNE SAKH comment confier un ministere aussi strategique a ce trompeur.
La Vérité En Avril, 2018 (13:56 PM) 0 FansN°: 12
Il est facile du haut de son statut de ministre politique d'exiger et de critiquer tout en sachant pertinemment les causes réelles des difficultés auxquelles la PNA est confrontée.Dans un pays ou les 95% de ses produits pharmaceutiques sont importés tout en tenant compte des aléas éventuels dus aux fluctuation du pris des matières premières ou du dollar ,que voulez-vous ?

Qui ose dire que le code des marchés publiques ne constitue pas une difficulté pour la PNA ?

Je ne parle même pas de la dette de 13 milliards que l’État doit a la PNA et qui n'en parle pas.

Que les profanes ne se lancent pas dans une polémiques dont -ils ne maîtrisent pas les tenants et les aboutissement.

La Vérité Bis En Avril, 2018 (17:49 PM) 0 FansN°: 1
il est facile du haut de son statut de ministre politique d'exiger et de critiquer tout en sachant pertinemment les causes réelles des difficultés auxquelles la pna est confrontée.dans un pays ou les 95% de ses produits pharmaceutiques sont importés tout en tenant compte des aléas éventuels dûs aux fluctuations du prix des matières premières ou du dollar ,que voulez-vous ?

qui ose dire que le code des marchés publiques ne constitue pas une difficulté pour la pna ?

je ne parle même pas de la dette de 13 milliards que l’État doit a la pna et qui n'en parle pas.

que les profanes ne se lancent pas dans une polémique dont ils ne maîtrisent pas les tenants et les aboutissants.
Anonyme En Avril, 2018 (16:09 PM) 0 FansN°: 13
waay bayilen garaboup toubab yi vive la medecine traditionnelle :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo: 
Anonyme En Avril, 2018 (19:53 PM) 0 FansN°: 14
Scandaleux Inconcevable,un manque de rigueur d’organisatimon, du traînage de pieds la lenteur administrative à son meilleur ! Ôtez vous les doigts dans le nez et agissez,travaillez et organisez vous arrêtez de faire de la polique et passez à l’action! On est à l’aire de l’informagique! Alors profitez en et organisez vous en conséquence.
Foutaise En Avril, 2018 (06:48 AM) 0 FansN°: 15
Vrai foutaise .je leur livre tous les médicaments qu' ils veulent en qualité et en quantité au meilleur prix en une semaine maximum.

Il préfère acheter en Chine ou en Inde ou aucun contrôle de qualite n est exigé par les pays africains

On trouve sur le marché sénégalais officiel des médicaments interdits ou retirés du marché pour qualité défectueuse ou dangereux
Responsable Medicament En Avril, 2018 (17:05 PM) 0 FansN°: 16
Merci monsieur " foutaise" de citer un seul exemple de médicament interdit ou retiré du marché pour défaut de qualité ou dangereux et présent sur le marché sénégalais.
Anonyme En Avril, 2018 (15:22 PM) 0 FansN°: 17
La Dame elle est incompétente pour diriger la PNA ceux qui la défendent sont ses propres parents qu'elle a recruté sans aucune qualification le malade qui est à Bandafassy il a besoin de médicament pour se soigner quand vous lui parlez de procédures ou de code des marchés vous lui rendez encore plus malade c'est à vous Directeur de prendre toutes les dispositions utiles et nécessaires pour un approvisionnement correct des médicaments.

Le ministre n'a qu'à prendre ses responsabilités d'autant plus qu'elle a trop duré à la PNA elle pense que la PNA lui appartient Mr le Ministre réagissait vite avant qu'il ne soit trop tard

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com