Rupture de médicaments : "Il n'y a pas de quoi s'affoler"

  • Source: : Seneweb.com | Le 05 avril, 2018 à 21:04:40 | Lu 932 fois | 3 Commentaires
content_image

Rupture de médicaments : "Il n'y a pas de quoi s'affoler"

La rupture, ces derniers temps, de "médicaments d'urgence" dans les pharmacies a été, ce jeudi, au cœur des échanges entre le ministère de la Santé et les membres de l'Association des journalistes en Santé, population et développement (Ajspd). Au cours de la rencontre présidé par Abdoulaye Diouf Sarr, Annette Seck Ndiaye, Directrice générale de la Pharmacie nationale d'approvisionnement (Pna), s'est expliqué sur les causes véritables de la rupture de ces médicaments. Entre autres, la Streptokinase, un médicament utilisé dans certains cas d'infarctus du myocarde (crises cardiaques) et le Tetavax (vaccin tétanique utilisé pour les femmes enceinte).

"Il ne doit pas y avoir de rupture de stock. Et toutes les structures du ministère de la Santé dédiées à l'approvisionnement des médicaments de manière directe ou indirecte travaillent tous les jours à ce qu'il n'y ait pas de rupture de médicaments. Toutefois, il peut y avoir des dysfonctionnements qui peuvent être inhérents à plusieurs facteurs. Cela peut être des facteurs d'ordre réglementaire, administratif ou technique", explique-t-elle.

"Pour le cas de la Streptokinase, nous n'avons pas encore reçu des approvisionnements que nous attendons dans les meilleurs délais. Et vous devez savoir que ce sont des produits importés et qu'il existe des contraintes liées à l'approvisionnement des médicaments sur le marché international qui sont indépendants de la volonté de la structure. Mais, nous nous attelons tous les jours à ce que les produits soient là dans les délais", souligne Annette Ndiaye.

Concernant le Tetavax, la Pna indique qu'il s'agit d'un produit commercialisé dans le secteur privé. "C'est le vaccin qui sert, en général, à la couverture. Par exemple, quand la femme est enceinte, elle doit prendre le Tetavax. Mais, aujourd'hui, il ne faut pas qu'on crée le problème. La femme enceinte est très bien prise en charge dans le secteur public grâce au Programme élargi de vaccination (Pev)".


Auteur: Youssoupha Mine - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Anonyme il y a 3 semaines (22:04 PM) 0 FansN°: 1
parce que les faux medicaments ne peuvent plus entrer
Anonyme il y a 3 semaines (22:31 PM) 0 FansN°: 2
Depuis plus de 6mois le vaccin antitetanic pour les femmes enceintes est en rupture. C pas sérieux.
Anonyme il y a 2 semaines (00:19 AM) 0 FansN°: 3
Les vaccins sont disponibles dans le public depuis toujours et jusqu'à ce jour. Maintenant, le laboratoire qui le livrait au privé à informé sur les difficultés à réapprovisionner. des efforts sont faits pour trouver une solution pour les femmes qui ne veulent pas aller dans les structures publiques.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com